Le doctorat recherche en création

VADE-MECUM

 

Dans le cadre du doctorat unique défini dans l’Arrêté du 25 mai 2016, le Réseau CAM (Création, Arts et Media)
défend l’idée d’un doctorat recherche en création, fondé sur une diversité de spécialités, de politiques de formation,
d’évaluation, de formats et de poursuites de carrière.

Ce Vade-mecum a pour objectif de présenter les principes communs propres à fonder des recherches qui nécessitent
un engagement avéré dans une pratique de la création artistique.

1. Dans ce doctorat, le rapport à la pratique est essentiel, tout comme la portée épistémologique de la recherche développée
dans l’écriture de la thèse. Dans tous les cas, la qualité de l’essai théorique ainsi que du travail artistique fonde la valeur de la thèse.

2. Les formes de la thèse varient selon la production artistique. Le doctorat témoignera d’une démarche singulière dans un champ
de références artistiques international et de la capacité du doctorant à énoncer les conditions procédurales suivies, au regard du travail réalisé.

3. La réflexion critique doit reposer sur une méthodologie affirmée et un questionnement heuristique pertinent.
La capacité à expérimenter, à analyser, à problématiser, à argumenter la pratique artistique et à la contextualiser garantit
l’apport de connaissances inédites dans le champ des arts.

4. Selon les besoins de la thèse, il est possible d’associer un professionnel de l’art à la direction de la thèse selon les modalités
envisagées dans l’article 16 de l’arrêté du 25 mai 2016.

5. Le texte théorique comportera environ 450.000 signes, soit plus ou moins 250 pages complétées par
des annexes et/ou une documentation de la pratique artistique.

6. La thèse doit être réalisée dans le temps prévu par les textes, trois ans à temps plein et six ans à temps partiel.
7. La soutenance de thèse consistera à présenter à la fois l’essai théorique et le travail pratique
qui fera l’objet d’une présentation ou d’une restitution conséquentes : exposition, installation, projection, performance, lecture, concert, etc.,
pour les membres du jury et le public.

Paris, le 8 avril 2019, 17 écoles doctorales membres du Réseau CAM (Création, Arts et Media)
http://res-cam.com

 

Second Colloque RESCAM
Lundi 13 et Mardi 14 novembre 2017Université Paris III – Maison de la Recherche

Afin de poursuivre la réflexion engagée sur le doctorat en création lors d’un premier colloque en octobre 2016 à l’Université Fédérale Midi-Pyrénées (Toulouse), le Réseau Interuniversitaire d’Ecoles Doctorales Création, Arts et Médias (RESCAM) propose une nouvelle rencontre à la Sorbonne Nouvelle (Paris) en novembre 2017. Il entend rassembler les différents acteurs de la recherche en art, chercheurs, enseignants-chercheurs en Université ou en Ecole d’art, praticiens et doctorants afin de s’interroger sur cette pratique de recherche si particulière que constitue la recherche en création. Après avoir fait un état des lieux national et international notamment sur le plan institutionnel, il s’agira d’envisager plus spécifiquement ici la question des formats, process et approches méthodologiques que la recherche en création invite à élaborer et mettre en oeuvre. Par une série d’interventions et de tables rondes thématiques, le colloque aura pour objectif de dessiner une cartographie des pratiques de la recherche en création en France et à l’International aujourd’hui afin de contribuer à la visibilité de formats originaux de doctorats reconnus par le nouvel arrêté de mai 2017.

Directrices du RESCAM : Catherine Naugrette et Monique Martinez Thomas

Comité scientifique et organisateur : Catherine Naugrette, Monique Martinez Thomas, Christine Buignet, Flore Garcin-Marrou, Nina Jambrina,

Contact : rescam.ed@gmail.com / www. res-cam.com

Colloque RESCAM (Réseau Interuniversitaire d’Ecoles doctorales Création, Arts et Médias) :

programme-colloque-rescam

9h /18h – Jeudi 13 et Vendredi 14 octobre 2016 – TOULOUSE – Amphi 1- Maison de la Recherche et de la Valorisation – Université Fédérale Midi-Pyrénées – 118 Route de Narbonne. 31062 Toulouse Cedex 9 (Métro Pharmacie, Ligne B)

Le Réseau interuniversitaire d’écoles doctorales Création, Arts et Médias (RESCAM), fondé en 2011 et qui s’est donné pour mission de montrer au sein du paysage universitaire et dans le reste de la société l’importance et le dynamisme de la recherche et de la création en Arts et Médias, poursuit aujourd’hui la réflexion qu’il a engagée  sur les rapports entre la pratique artistique et la recherche, notamment autour du doctorat en création. A travers l’organisation d’un colloque à Toulouse en octobre 2016, il entend rassembler les différents acteurs de la recherche en art, chercheurs, enseignants-chercheurs en université ou en école d’art, praticiens et doctorants afin de s’interroger sur l’intégration de l’objet artistique dans les travaux de recherche et les différents aspects de ce que l’on pourrait nommer la recherche-création, sur la grande diversité que l’on peut constater au plan des pratiques, des situations et des contextes, de la terminologie employée. Par une série d’interventions et de tables rondes, toutes ces questions seront envisagées à la fois dans leur fondement épistémologique, dans leur histoire et dans leur devenir, à partir des expériences et des pratiques actuelles, dans la perspective de leurs enjeux, du double point de vue de la science et de l’art.

Directrices du RESCAM : Catherine Naugrette et Monique Martinez Thomas

Comité scientifique et organisateur : Catherine Naugrette, Monique Martinez Thomas, Christine Buignet, Flore Garcin-Marrou, Nina Jambrina,

Contact : rescam.ed@gmail.com / www. res-cam.com

 Synthèse des travaux sur le doctorat recherche en création 2014

Document Le doctorat en création RESCAM

     Le Réseau interuniversitaire d’écoles doctorales Création, Arts et Médias (CAM) fédère, depuis 2012, 15 écoles doctorales en France. Ce sont ainsi environ 4 000 doctorants et un millier d’enseignants chercheurs qui se voient ouvert un réseau étendu pour développer, diffuser et valoriser la recherche en Arts et Médias.

Ce texte est une synthèse des travaux du réseau RESCAM qui s’est réuni les 21 janvier et 24 juin 2014 autour du doctorat en création.

Le diplôme de doctorat est unique et commun à tous les établissements d’enseignement supérieur habilités à sa délivrance dans le cadre du LMD. Il correspond à une première expérience professionnelle à/et par la recherche dans le cadre d’un parcours professionnel pour une poursuite de carrière dans les secteurs privés et publics.

A ce diplôme commun correspondent des diversités de mentions, de pratiques doctorales, d’évaluation, de  formats et de poursuites de carrière. Dans le cadre du domaine des arts et de la création, les compétences qu’il accrédite sont obtenues par des modalités et des formats différents. Outre les travaux de recherche les plus fréquemment menés dans nos disciplines, il nous apparaît que le lien entre le rapport à la pratique et les productions artistiques élaborées dans le cadre de la thèse contribuent aux avancées épistémologiques et des connaissances.

L’intégration d’un objet artistique spécifique dans le travail de recherche présenté en soutenance constitue une caractéristique de ces champs disciplinaires, dès le niveau Master. Cela identifie une thèse en création qui s’inscrit dans un double processus artistique et de recherche. Tout en restant inscrit dans les ED et les établissements qui les portent, ce doctorat a vocation à s’intégrer dans le paysage recomposé  du LMD, incluant des établissements de la culture et s’ouvrant à des   établissements d’enseignement supérieur relevant du Ministère chargé de la  Culture et à  des nouveaux publics de jeunes chercheurs. Seront favorisés des jurys comprenant notamment des artistes et des professionnels  de la culture, ainsi que des  oencadrements réunissant Universités, Ecoles d’Arts et milieux  artistiques.

 Paris,  le 24 juin 2014

Les directeurs d’ED du réseau CAM

Experts associés à la réflexion : Sylvie Leleu-Merviel, Conseillère Scientifique, Direction Générale pour l’Enseignement Supérieur et l’Insertion, Geneviève Meley–‐Othoniel, Déléguée scientifique, Formations à l’art et à la culture, AERES, Pierrick Gandolfo, Délégué scientifique, AERES